3 de Lou Simon

3 – 3 suspects

Œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied.
Exode 21:24

3 - AfficheUn homme (Todd Bruno) et une femme (Aniela McGuinness) kidnappent son violeur (Mike Stanley) pour lui extraire une confession. Enfermé dans le sous-sol d’une maison éloignée, il ne veut pas avouer à la caméra et continue de clamer son innocence. Avec le temps qui s’écoule, jusqu’où seront-ils prêts à aller pour que justice soit faite? Mais s’ils avaient tort?

3, le plus récent film de la réalisatrice d’origine latine Lou Simon, est un film d’horreur psychologique sur la vengeance, qui donne froid dans le dos. Jusqu’où une personne sera-t-elle prête à aller pour se venger de son agresseur?

Viol

Le viol est un sujet difficile à aborder au cinéma. C’est pourquoi le cinéma d’horreur ne s’y attarde pas très souvent. Et, règle générale, ne sert qu’à alimenter l’histoire et on passe rapidement à autre chose.

Elle et Lui
Elle et Lui

Mais dans 3, la réalisatrice (et scénariste) met au centre de l’histoire le thème du viol. Et c’est une bonne chose, car le viol est un cancer dans notre société et les statistiques sont intimidantes. Près d’une femme sur 5 a été violée et il y a environ 321 500 victimes (12 ans et plus) de viol et d’agression sexuelle chaque année aux États-Unis. L’agression sexuelle laisse des cicatrices émotionnelles à ses victimes qui resteront avec elles pour toute la vie. Il y a eu une augmentation dans les cas où les violeurs ont reçu une tape sur la main pour avoir commis un viol, alors que les victimes ont été vilipendées pour être « trop sexuelles ». Il y a eu des lois mises en place pour protéger les victimes de viol de ce type de persécution, mais, d’une certaine façon, nous semblons reculer sur les progrès réalisés.

D’en parler dans ce genre de film peut permettre d’atteindre un public qui ne lit pas beaucoup ou qui ne regarde pas de films plus « intellectuels ».

La vision d’une femme

Lou Simon
Lou Simon

C’est un fait qu’il n’y a pas beaucoup de femmes qui réalisent des films d’horreur. C’est une des raisons qui m’a amené à visionner 3.

Bien que ce long métrage ne révolutionne pas le genre, il apporte quelque chose d’intéressant. Par un huis clos avec 3 personnages, Simon crée une atmosphère qui nous tient constamment sur nos gardes. Le chiffre 3 revient souvent. Non seulement pour le nombre de personnages, mais aussi pour le nombre de suspects et pour le nombre d’hommes ayant assisté à la soirée où la victime a été violée.

Empathie

3_Lou_Simon_(c)WLP_WEBd
Lui et Ça

C’est de l’empathie du spectateur que le film tire sa force. La réalisatrice nous garde constamment dans un état de doute sur les « vérités » en lien avec les personnages. Elle a réussi, d’ailleurs, à me surprendre.

Mais encore…

Aniela McGuinness
Aniela McGuinness

Lorsque questionné sur la provenance de l’inspiration pour ce film, Simon a expliqué : « It started with a simple picture posted by Aniela McGuinness, who plays the role of She. Aniela had a double mastectomy after she was diagnosed with breast cancer. She proudly posted pictures of her scars on social media. It made me squirm, because I can’t imagine how hard it would be to lose the one thing that makes us most obviously women. As if cancer wasn’t dark enough, it reminded me of a rape/murder story where the woman’s nipples had been cut out.  The rest of the story came to me in spurts over months. » [L’idée est venue par une simple image publiée par Aniela McGuinness, qui joue le rôle de Elle. Aniela a eu une double mastectomie après avoir été diagnostiquée avec un cancer du sein. Elle a fièrement affiché des photos de ses cicatrices sur les réseaux sociaux. Cela m’a fait bouger, parce que je ne peux pas imaginer combien il serait difficile de perdre la chose visible qui nous rend le plus femmes. Comme si le cancer n’était pas assez sombre, cela me rappelait une histoire de viol et de meurtre où les mamelons de la femme avaient été découpés et enlevés. Le reste de l’histoire m’est venu par petit coup au fil des mois.]

3_Lou_Simon_(c)WLP_WEBi
Lui s’apprêtant à torturer Ça.

Le résultat est donc un film d’horreur, sélectionné dans plusieurs festivals, dont le Women in Horror Film Festival où il sera présenté le 23 septembre 2017. 3 sera aussi présenté en ouverture du NYC Horror Film Festival le 26 octobre prochain.

Note : 6,5/10

Une réflexion sur « 3 – 3 suspects »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *