Replace de Norbert Keil

Replace – Changer de peau

Jeunesse éternelle…

Replace - AfficheSouffrant d’une maladie dermatologique, la jeune et belle Kira (Rebecca Forsythe) découvre qu’elle peut remplacer sa peau avec celle d’une autre fille, elle planifie donc d’assassiner une fille, et la victime devient son donneur. Mais la maladie continue de revenir et elle doit trouver plus de victimes. Courant le risque d’être découverte par la police ou sa nouvelle amoureuse, Sophia (Lucie Aron), Kira doit décider si elle continuera à prendre la peau d’autres filles, ou faire face à l’inévitable déclin de son corps.

Du réalisateur allemand Norbert Keil, Replace est une réflexion sur le vieillissement et le désir de jeunesse éternelle. Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour rester jeunes et beaux?

La jeunesse et la science

Où en est la science afin de nous garder jeunes? Ok, dans Replace, on n’en est pas au même endroit que dans la réalité. Mais laissons notre cerveau accepter cette digression. Ce n’est un secret ni une découverte que je vous offre ici : l’humain est obsédé par un désir de rester jeune.

Kira devant le miroir - Replace
Kira (Rebecca Forsythe)

Keil offre donc une vision particulière. Une femme qui se réveille un matin, avec des trous de mémoire, et un grave problème de peau. Sa peau dégénère à une vitesse folle et elle est incapable de l’accepter. Un jour, par accident, elle découvre que son corps est capable d’absorber et d’intégrer la peau d’autres femmes.

Quoi faire alors? Il faut trouver de la peau de substitution… D’une visite à la morgue à la poursuite de victimes potentielles, à la séquestration, Kira sera prête à tout pour ne pas voir son corps complètement rempli de peau morte.

Ne pas se faire prendre

Évidemment, à mesure que Kira descend dans la déchéance afin de trouver de la peau neuve, elle devra éviter de se faire prendre. Elle choisira donc des victimes dans des lieux glauques, voire underground. Mais la plus grande menace ne vient pas vraiment de la police, mais de sa voisine – une jolie jeune femme de qui elle tombera amoureuse. Sophia deviendra de plus en plus présente et de plus en plus « invasive ». Mais comment développer une relation amoureuse lorsqu’on tente de cacher une jeune femme dans sa salle de bain?

Mais l’amour ne rend-il pas aveugle? Et qui sait comment réagira l’être aimé…

Mais encore…

Replace 2
Kira et une victime

C’est le légendaire Richard Stanley qui a coécrit ce scénario que Norbert Keil porte à l’écran avec brio. Rebecca Forsythe livre une splendide performance, tout comme Lucie Aron qui joue la mystérieuse et magnétique amante de Kira.

Le suspense nous tient en alerte et les scènes de transfert de peau sont très réussies. Le réalisateur nous tient entre curiosité et dégoût du début à la fin.

Replace est une saisissante vision consacrée à notre obsession du corps et de la jeunesse. Rester jeune, toujours et encore, mais à quel prix?

Note : 7.5/10

* Le film sera projeté à Fantasia le 16 juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *